Université Française de Denturologie (UFD)

Pour parler de tout ce que vous voulez
Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 865
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar BenDenturo » mar. 10 sept. 2019 06:52

Zorro, tu sais lire, mais là tu lis comme le sergent Garcia ! Tout est question de stratégie ! Les Tornados de la denturo continuent de galoper !

Prothésiste .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar Prothésiste . » dim. 15 sept. 2019 15:41

je vous lis, je me demande si le texte suivant vous sert de base lui aussi pour votre formations et les frais s'y attachant pour les candidats ?


Le DPC

Le DPC en pratique
La Charte éthique du DPC
Organismes de DPC
Actions de DPC
Forfaits de DPC
Appels à projets

Le DPC en pratique
Le Développement Professionnel Continu (DPC) est un dispositif de formation :

initié par la loi Hôpital, Patients, Santé et Territoires (HPST) en 2009 et adapté par la loi de Modernisation du système de Santé en 2016 ;
effectif depuis le 1er janvier 2013 ;
dédié aux professionnels de santé de France* (au sens du Code de Santé Publique, chapitre IV).


Le DPC est un dispositif de formation réglementé

Chaque professionnel de santé doit suivre un parcours de DPC pour remplir son obligation triennale.

Les précédents dispositifs de formation conventionnels (FPC et FCC) ont été abandonnés au bénéfice du DPC et le système de crédit / point n’existe plus.


Le DPC est une démarche active tout au long de l'exercice professionnel

Il permet :

au professionnel de santé d'être acteur de sa formation ;
de favoriser les coopérations interprofessionnelles et le décloisonnement entre les différents modes d'exercices (ville, hôpital).


Le DPC, pour l'amélioration de la qualité et de la sécurité des soins

Le Développement Professionnel Continu (DPC) a pour objectifs :

l'évaluation et l'amélioration des pratiques professionnelles et de gestion des risques ;
le maintien et l'actualisation des connaissances et des compétences ;
la prise en compte des priorités de santé publique (exemple : PAERPA).


L'offre de DPC pour les professionnels de santé

Pour satisfaire leur obligation triennale, l'Agence nationale du DPC met à disposition des professionnels de santé* l'offre de DPC composée d'actions et de programmes de DPC :

Action cognitive (concernant l'approfondissement des connaissances) ;
Action d'analyse des pratiques professionnelles (permettant une réflexion sur la démarche et les caractéristiques de la pratique professionnelle effective du professionnel) ;
Gestion des risques (visant à identifier, évaluer et prioriser des risques relatifs aux activités d'un métier ou d'une organisation).



* Aide-soignant, audioprothésiste, biologiste médical, chirurgien-dentiste, auxiliaire de puériculture, diététicien, épithésiste, ergothérapeute, infirmier diplômé d’Etat, manipulateur d’électroradiologie médicale, masseur-kinésithérapeute, médecin, oculariste, opticien-lunetier, orthopédiste-orthésiste, orthophoniste, orthoprothésiste, orthoptiste, pédicure-podologue, pharmacien, podo-orthésistes, préparateur en pharmacie, préparateur en pharmacie hospitalière, psychomotricien, sage-femme, technicien de laboratoire médical.

TSupplie
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar TSupplie » dim. 15 sept. 2019 15:51

Vous en avez oublié tel que "prothésiste, epithésiste....."
https://www.agencedpc.fr/

Invité
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar Invité » ven. 20 sept. 2019 15:19

Pitié, arrangezle forum . :cray:

La Grosse Bertha .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar La Grosse Bertha . » lun. 23 sept. 2019 16:00

La question sur le prothésiste dentaire clinicien ne date pas d'hier !!!

Question écrite n° 03971 de M. Marcel Rainaud (Aude - SOC)
publiée dans le JO Sénat du 10/04/2008 - page 703

M. Marcel Rainaud attire l'attention de Mme la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative sur la création d'un corps de prothésistes dentaires cliniciens.

En effet, depuis 1998, les prothèses dentaires sont considérées par la directive européenne 93/42CE comme des dispositifs médicaux sur mesure (DMSM). Le prothésiste est donc considéré comme le fabricant de DMSM.

A ce titre, le législateur lui a confié la responsabilité de la conception, de l'élaboration, de la transformation des produits qu'il a sélectionnés, de la mise sur le marché et de la mise en service de ces dispositifs, du respect des exigences essentielles et de la correspondance de la matériovigilance auprès de l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé.

Les devoirs et obligations du prothésiste dentaire ayant donc évolué à la hausse, un transfert de certaines tâches et compétences du chirurgien dentiste est devenu inévitable.

Aussi, il estime que l'exercice du prothésiste dentaire clinicien doit être désormais défini comme un métier de l'appareillage et intégré de fait dans la liste des prothésistes et orthésistes pour l'appareillage des personnes malades ou atteintes d'un handicap (article D4364-1 du code de la santé publique)

En conséquence, il lui demande de préciser les intentions du Gouvernement en la matière.



La question est caduque

La grosse Bertha .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar La grosse Bertha . » lun. 23 sept. 2019 16:09

28-10-2008 ....... Les questions sur le prothésiste dentaire clinique ce date pas d'avant hier .
Profession prothésiste dentaire

André Chassaigne souhaite attirer l’attention de Madame le ministre de la santé sur la situation actuelle des prothésistes dentaires. En France, cette profession est confrontée à une subordination envers les dentistes, particulièrement préjudiciable pour elle et les patients. Elle la prive de la maîtrise dans la conception et l’adaptation de la prothèse au cas spécifique de chaque patient. De plus, elle l’empêche d’approfondir ses connaissances dans les domaines essentiels de l’anatomie, la physiologie et la cinématique mandibulaire. Cette situation, qui est un fait unique pour les professions de prothésistes, interdit aux patients d’avoir accès, à un prix raisonnable, à des appareillages respectant les exigences de santé et de traçabilité.

De plus, cette situation est contraire à la directive européenne 93/42 CE concernant les Dispositifs Médicaux sur Mesure (DMSM), laquelle réduit les chirurgiens dentistes au rôle de prescripteur. Sachant que, dans le même temps, la législation a durci les obligations du fabricant de DMSM, un transfert de compétences du chirurgien dentiste vers un corps de prothésistes cliniciens est plus que jamais à l’ordre du jour.

Il est donc indispensable que les fabricants de DMSM puissent disposer d’une formation supérieure identique à celle dont bénéficient leurs collègues européens afin de pouvoir appareiller les patients.

Ce métier de l’appareillage serait un facteur d’économies pour la branche maladie de la sécurité sociale. Du fait de l’accroissement de la durée de vie, il permettrait, également, d’apporter des réponses adaptées aux besoins grandissants de nos concitoyens les plus âgés. De plus, il soulagerait le poids des actes propres aux chirurgiens dentistes, apportant, ainsi, une solution au problème croissant du manque de praticiens en milieu rural.

Sachant que la profession est en attente d’une telle formation et que, pour en définir les modalités, elle est prête à s’investir dans le cadre d’une réflexion partagée, André Chassaigne, souhaite connaître les intentions de Madame le ministre quant à l’éventualité d’une formation supérieure, permettant de faire évoluer la profession vers un corps de prothésistes dentaires cliniciens.

Réponse du ministre du 09/12/08 :



L’intégration des professions de prothésistes et orthésistes pour l’appareillage des personnes handicapées dans la catégorie des auxiliaires médicaux définie par le code de la santé publique a été prévue par la loi n° 2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

L’inscription de ces professions dans le code de la santé publique en tant que profession paramédicale a été voulue afin de garantir la qualité des prestations effectuées par les professionnels de l’appareillage tant en ce qui concerne la fabrication de l’appareillage qu’en ce qui concerne la relation du professionnel avec le patient.

La problématique est différente pour la profession de prothésiste dentaire dans la mesure où ces professionnels ne sont pas en relation directe avec le patient. Le prothésiste dentaire conçoit et fabrique des prothèses d’après les empreintes qu’il reçoit du chirurgien dentiste.

L’exercice de cette profession s’effectue principalement au sein de laboratoires. Par ailleurs, l’activité de réalisation de prothèse dentaire a été encadrée par la loi n° 96-603 du 5 juillet 1996 relative au développement et à la promotion du commerce et de l’artisanat, en particulier en termes de conditions de formation.

Compte tenu de ces éléments, il ne semble pas souhaitable d’inscrire cette profession dans la catégorie des auxiliaires médicaux.

Pour en savoir plus : Eric

ben ben
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar ben ben » lun. 23 sept. 2019 16:35

Merci ma Grosse Berthasse.... rappelons qu'en 2008 salkokozy avait pour ministre de la santé la Bachelot !!! :diablo:
Celle que nous surnommions la Bachelotte ...... la bachelotte dentiste fille et sœur de parents dentistes ..... le papa gaulodentiste ex député RPR était un grand défenseur de la voyoucratie dentaire !
La Bachelotte qui pratiquait comme son père la course à l'échalote contre les denturos ! Ha ! la salote !

Cette salote se dit aujourd'hui "animaltriste " de radio et de télé, què tristesse !! :gigakach:

Ami
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar Ami » lun. 23 sept. 2019 16:39

Vous l'avez celle là ? Sans réponse .

Sébastien Jumel attire l'attention de Mme la ministre des solidarités et de la santé sur le caractère injuste des marges effectuées par les dentistes sur les prothèses dentaires. Le métier de prothésiste dentaire, en France, consiste à réparer ou créer des prothèses dentaires sur prescription médicale d'un chirurgien-dentiste. La profession n'est pas réglementée par le code de la santé publique car elle n'est pas reconnue comme une profession de santé médicale ou paramédicale. Le prothésiste dentaire est un artisan qui dépend de la chambre des métiers et de l'artisanat. La législation lui interdit d'effectuer les prises d'empreintes, l'adaptation et la pose de prothèses dentaires. Un arrêt de la Cour de cassation du 17 juin 1992 interdit également la vente directe de prothèses par le fabricant. En conséquence, les chirurgiens-dentistes achètent les prothèses aux prothésistes dentaires et les revendent aux patients. Le chirurgien-dentiste fixe librement son prix de revente. Le taux de marge au bénéfice du chirurgien-dentiste n'est jamais porté clairement à la connaissance du patient. Les chirurgiens-dentistes n'ont pas vocation à faire du commerce et à faire du profit sur la vente d'un bien auprès de leur patientèle. M. le député rappelle à Mme la ministre la réalité des soins dentaires et les frais importants qu'ils représentent pour les personnes. Ces frais, à la charge des patients, entraînent beaucoup d'entre eux à renoncer aux soins dentaires. Pour limiter les frais à la charge des patients et lutter contre le renoncement aux soins, il attire son attention concernant la législation sur la denturologie au Canada, en Belgique, en Suisse ou encore en Espagne. Dans ces pays, le champ d'intervention des denturologistes est élargi et la législation les autorise à vendre directement leurs prothèses dentaires ce qui limite les marges effectuées par les chirurgiens-dentistes et la recherche du profit dans le champ médical agissant en défaveur de la santé des citoyens. Ainsi, il lui demande de bien vouloir examiner les éléments qu'il évoque et de lui faire part de sa position.
Texte de la réponse

Ami .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar Ami . » lun. 23 sept. 2019 16:41


La Grosse Bertha .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Université Française de Denturologie (UFD)

Messagepar La Grosse Bertha . » lun. 23 sept. 2019 16:50

Et celle là; elle est pas belle ? Lisez bien la réponse .


Question écrite n° 14278 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)
publiée dans le JO Sénat du 25/12/2014 - page 2833

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur l'utilisation de nouvelles technologies numériques de fabrication de prothèses dentaires dans les cabinets dentaires. Sous l'incitation des fabricants industriels, des chirurgiens-dentistes commencent à investir dans des machines de conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) en lieu et place des prothésistes dentaires, leur permettant de fabriquer pour eux-mêmes, dans leurs cabinets dentaires, les prothèses dentaires qu'ils prescrivent. Selon l'association perspectives dentaires, l'acquisition de tel matériel CFAO, dont les premiers prix commencent à 120 000 euros, est une incitation à effectuer des actes abusifs afin de rentabiliser cet investissement. En effet, il est difficile de croire qu'un tel investissement, représentant à lui seul le coût global d'un cabinet dentaire classique (matériels et agencements) puisse n'être utilisé que pour moins d'une dizaine de cas par mois. En outre, aucune des études réalisées ne permet d'affirmer que la CFAO en cabinet dentaire puisse faire baisser le prix des prothèses dentaires payées par les patients. Le chirurgien-dentiste ne peut opposer le titre de prothésiste dentaire, celui-ci ne disposant pas d'un diplôme nécessaire à l'exercice de cette profession. Elle lui demande comment on peut autoriser à fabriquer pour soi-même un dispositif médical sur mesure que l'on se prescrit, et le facturer à son propre patient sans faire acte de commerce et comment, dans ce cas, il est possible de satisfaire à l'obligation de résultat du prothésiste dentaire, alors que les chirurgiens-dentistes n'ont qu'une obligation de moyens (selon la jurisprudence). En outre l'acquisition de telles machines à usage commercial créera à terme la disparition d'emplois et la fermeture de nombreux laboratoires de prothèses dentaires, déjà touchés par plus de 30 % d'importations de prothèses dentaires hors Union européenne (UE), dont les seuls bénéficiaires sont déjà les cabinets dentaires. L'association perspectives dentaires demande le strict respect du code de déontologie des chirurgiens-dentistes et le rappel de ses limites. L'association propose donc l'interdiction pour les cabinets dentaires de pratiquer la fabrication de prothèses dentaires, pour les raisons évoquées ci-dessus. Par conséquent, elle lui demande quelles sont les intentions du Gouvernement sur ce sujet.


Réponse du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes
publiée dans le JO Sénat du 06/08/2015 - page 1866

Le code de déontologie des chirurgiens-dentistes ne comporte aucune interdiction relative à la fabrication de prothèses dentaires. Le chirurgien-dentiste a donc le droit de fabriquer ses prothèses dentaires, mais deux obligations s'imposent à lui pour la fabrication de celles-ci. La première est relative à la sécurité des produits. Les prothèses dentaires sont des dispositifs médicaux soumis à des normes de traçabilité. Aussi, lorsque le chirurgien-dentiste recourt à un procédé de CFAO et/ou qu'il possède son propre laboratoire de prothèse, il est considéré comme fabricant au titre de la directive 93/42/CEE du 14 juin 1993 relative aux dispositifs médicaux. Dès lors, il doit satisfaire à toutes les obligations liées à cette qualité et se déclarer en tant que fabricant de dispositifs médicaux auprès de l'agence nationale de la sécurité du médicament (ANSM). Le chirurgien-dentiste doit alors établir une déclaration de conformité. Par son statut de fabricant, le praticien qui recourt à un procédé de CFAO et/ou qui possède son propre laboratoire de prothèse doit, pour chaque prothèse fabriquée, établir lui-même une déclaration de conformité de la prothèse dentaire. À l'issue de l'acte prothétique, le chirurgien-dentiste remet au patient la déclaration de conformité du dispositif médical. Cette déclaration doit également être ajoutée au dossier médical et tenue à la disposition du patient et du directeur général de l'ANSM par le praticien, pendant au moins cinq ans. Tout praticien recourant à un dispositif de CFAO et/ou qui possède son propre laboratoire de prothèse encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 375 000 euros d'amende s'il n'établit pas une déclaration de conformité de son dispositif médical. La seconde obligation du chirurgien-dentiste est relative à la transparence des devis, il doit garantir la lisibilité des coûts facturés au titre de la fabrication de la prothèse dentaire. L'avenant n° 2 à la convention des chirurgiens-dentistes met en place un devis type. La convention précise que : « avant l'élaboration d'un traitement pouvant faire l'objet d'une entente directe sur les honoraires, le chirurgien-dentiste doit remettre à l'assuré un devis descriptif écrit, établi conformément à l'article L. 1111-3 du code de la santé publique ». Le devis remis au patient doit comporter le prix de vente du dispositif médical sur mesure (qui comprend l'achat du dispositif médical au fournisseur, majoré d'une partie des charges de structure du cabinet dentaire), le montant des prestations de soins, et enfin les charges de structure du cabinet, autres que celles déjà affectées au prix de vente du dispositif. Ces règles sont adaptées aux prothèses fabriquées par CFAO. Le coût du dispositif médical sur mesure est alors calculé en incluant le coût d'achat des matériaux relatifs à la fabrication, les salaires et charges sociales des personnes affectées à la fabrication, et une partie des charges générales du professionnel. Enfin, il convient de noter que le chirurgien-dentiste qui fabrique des prothèses dentaires est soumis à une obligation de moyen et de résultat : sa responsabilité peut être engagée par le patient, y compris au titre de la conception prothétique qu'il a prescrite. Une jurisprudence établie par la Cour de cassation en 1985 précise que le chirurgien-dentiste, en tant que fournisseur d'une prothèse dentaire, doit délivrer un appareil apte à rendre le service que le patient peut légitimement en attendre, c'est-à-dire un appareil sans défaut (Civ. 1re, 19oct. 1985). Elle est expressément qualifiée de résultat par la Cour de cassation (Civ. 1re, 23 novembre 2004) : « le chirurgien-dentiste est, en vertu du contrat le liant à son patient, tenu de lui fournir un appareillage apte à rendre le service qu'il peut légitimement en attendre, une telle obligation incluant la conception et la confection de cet appareillage, étant de résultat. » Cette obligation inclut la conception et la confection de l'appareillage (Civ.1ère, 9 décembre 2010).


[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité