Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Pour parler de tout ce que vous voulez
Michel BEN HAÏM .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Michel BEN HAÏM . » jeu. 18 juin 2020 14:30

En ce matin du 18 juin 1998 à 10 heures du matin, je prenais tranquillement des empreintes dans mon cabinet de denturo ( 79 rue de Rome, local louée à un dentiste ) quand la voisine de mon ancien appartement me téléphone : Monsieur Benh haïm, il y a la police qui vous cherche ! Mon appel du 18 juin ne faisait que commencer ......

Etant sous le coup d'une contrainte par corps suite à mon dernier procès denturologique, et comme il fallait bien plus d'une demi-heure pour que le poulets traversent la ville, je dis à mon stagiaire, un brave comorien, qui professe depuis dans son pays, que j'allais me planquer en face au Virgin Mégastore face au labo ...... je n'ai même pas eut le temps d'enlever ma blouse que les poulets étaient là, ils avaient dû courir comme des poulets sans tête !
J'ai eut beau leur dire que j'étais en plein rendez vous, qu'ils n'avait qu'à me convoquer, que je ne fuirai nulle part, la réponse à était claire : ou vous nous suivez sans histoire ou on vous passe les menottes ....

La poulaille venait m'arrêter suite à la demande du trésor public pour amendes non payés, soit plus de 30 000 francs que m'avait mis les juges lors de mon dernier procès intenté par la voyoucratie dentaire !

Aussi une demi heure après j' étais à l' Evéché, le poulailler marseillais central ,pour y subir un interrogatoire de 2 heures , les deux flics et flocs refusant que je prévienne le miens par téléphone m'ont dit alors : vous faites pas de soucis, vous n'avez tué personne , alors le juge qui va venir à midi sera coulants me disant : vous faites pas de bile ce soir vous êtes chez vous .... mais cela ne s'est passé ainsi ..... les deux pandores étaient de gros menteurs ....

Voici la souite :

!A midi , je n'avais pas vu l'ombre d'un juge … par contre je repartais, menotté ,en R5 en direction l'ancien palais de justice , ou le juge retenu en ce lieu pourra enfin m'interroger !!!
Là franchement , comme un couillon, je crois encore que je subirai un simple interrogatoire et que je pourrai rejoindre mon labo ou mes pénates dans la journée , et je me retrouve à 14 heures dans une cellule de 3 mètres sur 4 environ ,en compagnie d'un pauvre comorien ( tiens ) sans papier, deux jeunes dealers '' innocents '' bien entendu, un autre jeune '' en cavale '' qui dit s'être fait '' serrer '' connement Rue de la République à la terrasse d'un café ou il s'envoyait une bonne pression , rajoutez à cette population un '' travesti '' jaloux qui avit mis le feu la maison de son petit ami et coïncidence , un de mes clients, un yougoslave qui devait purger un peine de 3 mois pour conduite en état d'ivresse, plus la prise de plusieurs sens interdit, 2 feux rouges grillés , donc un bon gros délit de de fuite …. coïncidence en effet ce brave homme s'est avéré être un de me clients , il était avec moi au départ de l'Evéché, dans l'émotion je ne risquai pas de le reconnaître, c'est ensemble , menottes aux poignets que nous sommes arrivé dans cette cellule ; par contre lui , la poulaille l'a interpellé sur son lieu de travail, il a eût le droit d'aller chez lui, prévenir sa famille embrasser son épouse et préparer un petit bagage !
Et nous voici au vieux palais d'injustice, trois étages au dessus de la surface, dans un cul de basse fosse digne de Badinguet, je me prends pour ARAMIS dans 20 An après ….
Dans cette cellule , il plane une ambiance plus que bizarre, chacun passe de l'aphatipatétique la plus totale à l'euphorigolote la plus débridée.

Le travesti , je l'ai souvent croisé en ville … Marseille en son centre est un grand village , j'y ai souvent croisé CYBILLE le travesti ,en compagnie des ses petits chouchous, deux adorables YORKS , les même que Bébel a toujours dans ses bras, les pôvres .
CYBILLE se met à chanter , il, elle me dit ètre née à ERGIANNO en TOSCANE , comme Marino marini, puis il entonne une vieille chanson napolitaine c'est celle qui est dans le film MORT à VENISE de VISCONTI , puis il enchaîne Bambino, Marina, Maruselle, Mama la piu bella del monde ...tout le monde chante … enfin pas tout le monde, les petit trafiquants issus des quartiers nord ouvrent des yeux arrondit comme des soucoupes …. plusieurs mondes nous séparent… et votre pauvre pomme prothètique croit encore que sa libération, se fera dans quelques heures !!! Il se voit déjà au panier , Place Lenche, attablé à son petit resto familier, face à une dorade en croûte de sel …. arrosée d'un petit Poully-fumé …. je rêve quoi !!!
Ces jeunes ne parlent que de dopes, de gonzesses , oui de gonzesses, pas de meufs … paradoxe bien marseillais, ça crie vengeance '' mort aux keufs '' et ça glougloute de conciliabules en conciliabules … on croirait à la fomentation de je ne sais quel coup d'état se préparant .
Pendant ce temps là , la cellule se remplit, plein de nouveaux copains, il y a là un raccourci littéraire mêlant COURTELINE, CENDRAR, ZOLA, ZARHATOUSTRA, ZAZIE , HUGO , BRETON aussi le temps est suspendu, personne n'a de montre, 16 heures peut être , va savoir ?... encore un poisson arrive dans la nasse , ça va continuer toute l'après-midi .
Nous avons déjà perdu la notion du temps !
Vers 12 heures ou bien était ce vers 14 heures , nous avons eût droit à un sandwich fait de fromage fondu, pas mauvais, on peut aller boire de l'eau en allant aux toilettes, des toilettes portes ouvertes avec deux gardiens qui surveillent les opérations d'abreuvement … de pipiss cacass aussi !
Pour aller aux toilettes , mes compagnons de misères tapent fort sur la porte de la cellule en hurlant : gardiens ......

La souite :
...... gardiens s'il vous plaît, j'apprendrai plus
tard que ce sont de habitués qui connaissent les moeurs et les modes
d'emplois du système carcéral .
- Gardiens, gardiens, s'il vous plaît, on veut aller aux toilettes !
- Gardiens, gardiens, une cigarette s'il vous plaît !
- Gardiens, gardiens, on a faim !
- Gardiens on veut sortir !
Humour du moment !
Mon client , oui , le hasard fait que je me retrouve arrêté avec un de mes
clients poursuivis pour conduite en état d'ivresse se demande ou il est,
moi aussi , il me regarde avec ses yeux bleus couleurs des pays de l'Est
avec un regard désespéré… j'ai certainement le même regard ….. je
participe à l'ambiance tout en pensant que le juge '' dédainstruction ''
fera la différence entre ces délinquants et le brave prothésiste
pourfendeur du lobby dentataire .
Je ne vais pas passer ce chapitre à décrire chaque arrivée dans notre
minuscule cellule ; on dirait le MARX BROTHERS dans la séquence du
célèbre film Une nuit à l'opéra…. ou s'entasse petit à petit des dizaines
de personnes dans la cabine minuscule d'un paquebot!
LA JUSTICE EN MARCHE :
Quelle heure est elle ? ….. 19 heures 20 me dit un gardien …. aucune
notion du temps … je ne porte jamais de montre car dans le quotidien
c'est facile de trouver l'heure en ville …. mon optimisme forcené me dit :
calmos le denturos ...tout à l'heure t'es dehors !!!!
Les gardiens viennent nous chercher un par un pour passer devant le
juge …. connards de flics qui m'ont empêché de téléphoner en me
promettant une libération rapide …
Je leur souhaite de choper '' l' aéroferlue '' cette étrange et
douloureuse maladie marseillaise que les dentistes refusent de
soigner … l'aéroferlue ? Ben, c'est un dent qui vous pousse au cul !
Je me prépare donc à passer devant le DIEU de cet endroit, le maître
suprême de ce lieu sordide à la population éclectique, l'applicateur des
culpabilisantes lois raiespublicaine, le distributateur de peines
craputales !
Celui qui juge de vos erreurs, qui punit selon notre degré de
délinquance .
Un par un mes compagnons reviennent avec leur propre sentence, pas
plus d'un quart d' heure d'absence, pas de cadeau, le juge doit solder ….
un des '' dis leurs '' revient : 2 mois ferme , son acolyte 6 mois,
inculpation immédiate direct les Beaumettes, je sens une angoisse
monter cran par cran en pensant aux miens, ont ils été prévenu ? Savent
ils ou je suis ? Pourtant l'espoir est toujours présent , pauvre poire, je
me dis que je ne suis pas un voleur ni un assassin, pas un escroc ni un
pédophile, je ne fais que défendre ma profession, les porteurs de
prothèses et combattre ces voleurs de dentistes, dentistes qui vous le
découvrirai comme moi par la suite , ont une aussi mauvaise réputation
dérriére les barreaux qu'à l'extérieur , qué sale race !
Mon tour arrive, je chantonne '' au suivant , au suivant ' de jacquot , on
me passe les menottes, encadré par deux gardiens de la paix je traverse
un long couloir, puis un autre, puis encore un autre, puis une cour
sombre, il fait nuit, ce bâtiment et ses cellules le murs suintent de
salpêtre, encore une cour et nous arrivons sur le lieu du jugement .
Ho ! Surprise surprise …. je suis devant un parrallépipéde de chantier…
je vais être jugé dans un préfabriqué !
Pendant qu'il y a des travaux de rénovations , la justice est rendue dans
un Algéco . Je me retrouve face un bureau en métal avec assis derrière
unclone de De funès …. tout aussi excité, un peu plus chauve, les deux
poulets m'encadrent, je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson ....
Pour aller aux toilettes , mes compagnons de misères tapent fort sur la
porte de la cellule en hurlant : gardiens s'il vous plaît, j'apprendrai plus
tard que ce sont de habitués qui connaissent les moeurs et les modes
d'emplois du système carcéral .

LA JUSTICE EN MARCHE :
Quelle heure est elle ? ….. 19 heures 20 me dit un gardien …. aucune
notion du temps … je ne porte jamais de montre car dans le quotidien
c'est facile de trouver l'heure en ville …. mon optimisme forcené me dit :
calmos le denturos ...tout à l'heure t'es dehors !!!!
Les gardiens viennent nous chercher un par un pour passer devant le
juge …. connards de flics qui m'ont empêché de téléphoner en me
promettant une libération rapide …
Je leur souhaite de choper '' l' aéroferlue '' cette étrange et
douloureuse maladie marseillaise que les dentistes refusent de
soigner … l'aéroferlue ? Ben, c'est un dent qui vous pousse au cul !
Je me prépare donc à passer devant le DIEU de cet endroit, le maître
suprême de ce lieu sordide à la population éclectique, l'applicateur des
culpabilisantes lois raiespublicaine, le distributateur de peines
craputales !
Celui qui juge de vos erreurs, qui punit selon notre degré de
délinquance .
Un par un mes compagnons reviennent avec leur propre sentence, pas
plus d'un quart d' heure d'absence, pas de cadeau, le juge doit solder ….
un des '' dis leurs '' revient : 2 mois ferme , son acolyte 6 mois,
inculpation immédiate direct les Beaumettes, je sens une angoisse
monter cran par cran en pensant aux miens, ont ils été prévenu ? Savent
ils ou je suis ? Pourtant l'espoir est toujours présent , pauvre poire, je
me dis que je ne suis pas un voleur ni un assassin, pas un escroc ni un
pédophile, je ne fais que défendre ma profession, les porteurs de
prothèses et combattre ces voleurs de dentistes, dentistes qui vous le
découvrirai comme moi par la suite , ont une aussi mauvaise réputation
dérriére les barreaux qu'à l'extérieur , qué sale race !
Mon tour arrive, je chantonne '' au suivant , au suivant ' de jacquot , on
me passe les menottes, encadré par deux gardiens de la paix je traverse
un long couloir, puis un autre, puis encore un autre, puis une cour
sombre, il fait nuit, ce bâtiment et ses cellules le murs suintent de
salpêtre, encore une cour et nous arrivons sur le lieu du jugement .
Ho ! Surprise surprise …. je suis devant un parrallépipéde de chantier…
je vais être jugé dans un préfabriqué !
Pendant qu'il y a des travaux de rénovations , la justice est rendue dans
un Algéco . Je me retrouve face un bureau en métal avec assis derrière
unclone de De funès …. tout aussi excité, un peu plus chauve, les deux
poulets m'encadrent, je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson ......

Suite :
aussi excité, un peu plus chauve, les deux
poulets m'encadrent, je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson, les deux poulets m'empoigne
et le font reculer : t'as pas vue la ligne blanche ? Qué ligne blanche ? A
oui, il y a une ligne blanche devant le bureau , faut pas s'n approcher ….
ma parole il vivent dans la peur ces types !!!
Ce faux funés funeste me lit ma condamnation !
Je ne nie rien du tout, je demande à être libéré sur le champ , ou presque
avec au moins 48 heures de liberté , si vraiment je dois être incarcéré, le
temps de mettre ma famille au courant, préparer une information à
donner à ma clientèle, prévenir aussi mes confrères, alerter la presse,
brèfle, comme le dit Bérrurier, je me fais l'avocat du diable en lui
demandant de tenir compte de ma condamnation en la situant dans le
combat que je mène avec mes confrères, un combat noble, juste, social,
chevaleresque …… !
Je crois sincèrement à mes 48 heures et à une libération quasi
immédiate … c'était méconnaître les rouages de cette justice de classe
rampantes et de ses serviles serviteurs vipèriens.
Que dalle, ce procureur mi Funés miThénardier est un constipé
éjaculateur précoce et sans doute cocu de plus !
- Monsieur BENHAÏM, me dit il, vous avez violé la loi, vous avez déjà était
condamné, vous récidivez et vous me demandez de vous libérer, de jeter
aux orties les jugements qui vous punissent…. !
Monsieur BENHAÏM , poursuit il, vous devez des '' sous '' à l'état, là en ce
moment vous êtes là uniquement parce que vous n'avez pas payer vos
amendes, votre soi disant combat ne fais pas parti de mes
propos,donnez moi les sous que vous devez à l'état et je vous libère !!
Le mec, il ne fait marrer ce crocolion, des sous dit il, vous devez des
sous, donnez moi des sous….on dirait Harpagon, comme si je lui avait
pris sa cassette !!!
- Vous devez des sous à l'état, comment voulez vous que la justice
marche ? Comment va t' on payer les fonctionnaires qui la font marcher ?
Et l'état comment va t' il fonctionner si personne ne paie ses dettes,ses
punitions ?
Je suis là pour faire rentrer les sous dans son '' giron ''….. il a bien dit
giron ce Gérontologue ,que lui répondre ? Que ne n'ai que cinq
sous ,comme Lavaréde ?
Maintenant c'est du Courteline ! Tellement que je me demande si il est
sérieux, ou bien si il plaisante ; qu'il est impossible à un homme
représentant la justice ne comprenne pas que je ne suis pas dangereux,
que je mène un combat , que je suis en avance de plusieurs lois !!!
Mais non, il est sérieux , d'ailleurs comment un type pareil pourrait il
plaisanter avec les sous sous de l'état ?
Que répondre à un formaté , à une têtaképi ?
Je lui dis d'un air goguenard que si j'avais eut de sous il aurait '' belle
lurette '' ( qui est la fiancée de Gai Luron soit ,dit en passant ) que
j'aurais payé les millions que me demandait l'état !!!
Mon inquisiteur annonce alors, sans me regarder, vous ne pouvez pas
donner de sous ? Alors je suis dans l'obligation de vous incarcérer '' la
loi est dure, mais c'est la loi conclut 'il!
Et ce brave homme , en fier justicier m'expédie direct aux Beaumettes
dans la charrette du soir qui nous attends déjà au dehors !
Dire qu'il y a seulement quelques heures, j'arrivais au Palais de Justice
menotté mais libre , libre encore dans mon corps dans ma tête ; qu'en
arrivant on allait me prendre mes lunettes, ma carte téléphonique , les
260 francs que j'avais en poche, les lacets
........ je suis à 5 métres du proc, je m'avance vers le
bureau, mamamilla comme dit la chanson, les deux poulets m'empoigne
et le font reculer : t'as pas vue la ligne blanche ? Qué ligne blanche ? A
oui, il y a une ligne blanche devant le bureau , faut pas s'n approcher ….
ma parole il vivent dans la peur ces types !!!
Ce faux funés funeste me lit ma condamnation !
Je ne nie rien du tout, je demande à être libéré sur le champ , ou presque
avec au moins 48 heures de liberté , si vraiment je dois être incarcéré, le
temps de mettre ma famille au courant, préparer une information à
donner à ma clientèle, prévenir aussi mes confrères, alerter la presse,
brèfle, comme le dit Bérrurier, je me fais l'avocat du diable en lui
demandant de tenir compte de ma condamnation en la situant dans le
combat que je mène avec mes confrères, un combat noble, juste, social,
chevaleresque …… !
Je crois sincèrement à mes 48 heures et à une libération quasi
immédiate … c'était méconnaître les rouages de cette justice de classe
rampantes et de ses serviles serviteurs vipèriens.
Que dalle, ce procureur mi Funés miThénardier est un constipé
éjaculateur précoce et sans doute cocu de plus !
- Monsieur BENHAÏM, me dit il, vous avez violé la loi, vous avez déjà était
condamné, vous récidivez et vous me demandez de vous libérer, de jeter
aux orties les jugements qui vous punissent…. !
Monsieur BENHAÏM , poursuit il, vous devez des '' sous '' à l'état, là en ce
moment vous êtes là uniquement parce que vous n'avez pas payer vos
amendes, votre soi disant combat ne fais pas parti de mes
propos,donnez moi les sous que vous devez à l'état et je vous libère !!
Le mec, il ne fait marrer ce crocolion, des sous dit il, vous devez des
sous, donnez moi des sous….on dirait Harpagon, comme si je lui avait
pris sa cassette !!!
- Vous devez des sous à l'état, comment voulez vous que la justice
marche ? Comment va t' on payer les fonctionnaires qui la font marcher ?
Et l'état comment va t' il fonctionner si personne ne paie ses dettes,ses
punitions ?
Je suis là pour faire rentrer les sous dans son '' giron ''….. il a bien dit
giron ce Gérontologue ,que lui répondre ? Que ne n'ai que cinq
sous ,comme Lavaréde ?
Maintenant c'est du Courteline ! Tellement que je me demande si il est
sérieux, ou bien si il plaisante ; qu'il est impossible à un homme
représentant la justice ne comprenne pas que je ne suis pas dangereux,
que je mène un combat , que je suis en avance de plusieurs lois !!!
Mais non, il est sérieux , d'ailleurs comment un type pareil pourrait il
plaisanter avec les sous sous de l'état ?
Que répondre à un formaté , à une têtaképi ?
Je lui dis d'un air goguenard que si j'avais eut de sous il aurait '' belle
lurette '' ( qui est la fiancée de Gai Luron soit ,dit en passant ) que
j'aurais payé les millions que me demandait l'état !!!
Mon inquisiteur annonce alors, sans me regarder, vous ne pouvez pas
donner de sous ? Alors je suis dans l'obligation de vous incarcérer '' la
loi est dure, mais c'est la loi conclut 'il!
Et ce brave homme , en fier justicier m'expédie direct aux Beaumettes
dans la charrette du soir qui nous attends déjà au dehors !
Dire qu'il y a seulement quelques heures, j'arrivais au Palais de Justice
menotté mais libre , libre encore dans mon corps dans ma tête ; qu'en
arrivant on allait me prendre mes lunettes, ma carte téléphonique , les
260 francs que j'avais en poche, les lacets .....

Aa suivre ! :drinks:






:bye2:

protho 88
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar protho 88 » sam. 20 juin 2020 12:42

Bonjour, je ne sais pas ce que vous avez fait à ce type, ça doit être grave or je ne veux pas m'en mêler, par contre j'aime beaucoup votre histoire d'incarcération , aussi je souhaite que vous en racontiez plus . Merci .

Roberto.
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Roberto. » sam. 20 juin 2020 18:01


Modo 4 .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Modo 4 . » mar. 23 juin 2020 08:48


La Grosse Bertha .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar La Grosse Bertha . » mar. 23 juin 2020 18:00

La meilleure c'est que ce malade mental est obligé de lire les écrits de ben pour le critiquer !
Quel imbécile . :dash1:

Protho 88 .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Protho 88 . » mer. 24 juin 2020 14:55


Denturo 34 .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Denturo 34 . » jeu. 25 juin 2020 06:13


Roberto Benzine .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar Roberto Benzine . » jeu. 25 juin 2020 09:42



Avatar du membre
BenDenturo
Messages : 1092
Enregistré le : ven. 17 avr. 2015 13:27
Contact :

Re: Mon appel du 18 juin 1998 .... case prison !!

Messagepar BenDenturo » lun. 29 juin 2020 16:58

Un jour , un patient me ramène un petit fascicule qu'il avait retrouvé dans sa famille par le plus grand des hasard, avec pour titre : LE DENTIER CET OBJET DE SCANDALE ..... écrit dans les année 60 .... un illégal de cette époque témoignait déjà sur la collusion de la justice et de dentistes ... demain je le mettrai en ligne, ça vaut le coup .
Bonne soirée .

Braves gens ne faites pas attention aux posts ignobles de julien Graugnard , nous les effaçons régulièrement, nous continuons de nous excuser pour ce dérangement .


[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Retourner vers « Discussions générales »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité