Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Pour les prothésistes dentaires ne traitant pas directement avec la clientèle
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
Ben ben
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Messagepar Ben ben » mer. 9 juin 2021 16:54

Quel que soient les progrès techniques, les prothésistes dentaires artisans de tout poil restent les putes des dentistes !
Tant qu'ils resteront dans l'artisanat rien ne changera !
:dash1:

Article tout chaud du Midi Libre /

Le virage du numérique

Depuis une dizaine d’années, ces spécialistes, installés rue du Moulin Vedel, ont pris le virage du numérique pour répondre à un marché en pleine croissance.

Il y a un mois, grâce au Pass relance de la Région Occitanie qui aide à l’achat de machines, cette société qui emploie huit salariés s’est dotée d’un matériel américain dernier cri : Formlabs, imprimante 3D qui produit un support en résine, "la seule en France", souligne Pierre Dumas, l’un des cogérants d’Art-Dentaire-fr avec Thierry Gremillet et Frédéric Corbière.
"On n’aura jamais la précision de la machine"

Une acquisition qui a été possible grâce "à l’écosystème nîmois qui permet d’apporter une réponse de proximité", soulignent en chœur Xavier Douais et Franck Battifol respectivement gérant et responsable commercial de Dental discount, fournisseurs dans le domaine des prothèses dentaires et voisin d’Art-Dentaire.fr.

Cette technologie permet par exemple de répondre plus rapidement aux demandes urgentes des chirurgiens dentistes mais surtout d’avoir une précision sans dénaturer le côté artisanal de la profession. Frédéric Corbière donne quelques étapes dans le processus de fabrication dentaire : "Le dentiste nous envoie un bon de commande sur lequel est défini le type de prothèse voulu. À nous d’analyser ensuite."

Deux types d’empreintes : physiques et numériques

Pierre Dumas complète : "On va recevoir en fait deux types d’empreintes : physiques et numériques. Ce que nous avons reçu en empreinte physique va être traité numériquement. On va scanner et reprendre le travail. Le trois quarts de notre production est géré en numérique."
Éviter toute délocalisation

Une fois modélisé le modèle de prothèse, tout est envoyé en production "notamment dans cette machine américaine, cette imprimante de grande taille, première installée dans le dentaire, sur le marché français ", souligne Xavier Douais. La Formlabs imprime en fait en résine un support nécessaire pour travailler. "Pour les couronnes céramiques, on a besoin d’avoir le contact des dents qui sont adjacentes pour pouvoir monter. (...) Le support pour monter la céramique va être usiné par exemple dans du cobalt, titane, vitrocéramique, dans d’autres machines du laboratoire. "

Ça permet aux salariés de ne pas avoir à sculpter ou à manipuler des produits toxiques

La situation liée au Covid a finalement dicté à Art-Dentaire.fr un choix d’investissement vers cette nouvelle technologie. Une direction qui évite toute délocalisation de la production et que les gérants ne regrettent pas. "Même si on a un savoir-faire manuel, on n’aura jamais la précision de la machine. C’est ce qui fait qu’aujourd’hui, le support de notre prothèse a gagné en qualité. Ça permet aux salariés de ne pas avoir à sculpter ou à manipuler des produits toxiques. "

Art-Dentaire.fr voit même plus loin en envisageant de sortir à l’avenir des prothèses définitives qui iront en bouche. Pour que Nîmes reste en pointe.
Un métier en tension dans le Gard
Les gérants de l’entreprise Art-Dentaire.fr confient qu’ils ont les pires difficultés à recruter notamment chez les jeunes. Franck Battifol, responsable commercial chez Dental discount, fournisseur dans le secteur des prothèses dentaires, mise par exemple "sur les organismes formateurs comme l’Institut régional de formation des métiers de l’artisanat de Nîmes pour diriger les jeunes vers cette profession en tension." Le fait que les nouvelles technologies soient utilisées davantage dans cette profession pourrait séduire d’autres publics sur le marché de l’emploi.

Yan BARRY

Protho
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Messagepar Protho » jeu. 10 juin 2021 08:20

L'UNPPD veut que le petits laboratoires coulent et ne s'en cache pas *.

Le coût d’un poste CAO, le scanner plus le logiciel de CAO, est compris entre 20 000 € et 35 000 €, auquel il faut ajouter environ 5 000 € par licence CAO supplémentaire. C’est un investissement conséquent, surtout pour une petite entreprise. Il serait donc dommage de faire un tel investissement pour limiter l’utilisation du système à un produit, surtout si le produit en question ne représente qu’un faible pourcentage de votre activité. Ceci est d’autant plus vrai si vous décidez d’acquérir également un équipement de production, qui lui coûte entre 40 000 et 170 000 €, voir plus.

Une chose est sûre, l’avenir des fabricants de prothèses dentaires va dépendre de la capacité de vos entreprises artisanales à se moderniser et à s’industrialiser. En ce sens, le Centre National d’Innovation et de Formation des Prothésistes Dentaires - CNIFPD, au service de tous les laboratoires français, est un levier sur lequel vous devez vous appuyer pour moderniser vos activités. Et pour franchir ce cap de l’industrialisation, vous devez vous regrouper afin de mutualiser des moyens de production qui lorsqu’ils sont sous-exploités ne sont pas rentables et mettent en péril vos entreprises.

* Si vous ne prenez pas conscience de cela, demain une grande part d’entre vous aura disparu et ne resteront que quelques grands laboratoires et des artisans céramistes.

Bureau RDF .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Messagepar Bureau RDF . » sam. 12 juin 2021 12:30

De l'art de parler pour ne rien dire ! Le RAC 0 est la nouvelle poule aux œufs d'or des dentistes, les dentistes restent des arracheurs de dents revendeurs de prothèses !
Sans les prothésistes dentaires artisans les dentistes ne pourraient pas se gaver comme ils le font .
L'Observatoire de la Santé se voit ouvrir de belles portes pour intoxiquer tout le monde !



Est ce que tout le monde peut faire soigner ses dents ?

Outre la peur, plus ou moins infondée, du dentiste, il est une autre crainte qui peut entraîner un renoncement aux soins : celle de la facture. Mais qu’en est-il réellement ? Un consensus peut-il être trouvé entre le patient et son praticien ? Les explications du Docteur Michel Abbou*, chirurgien-dentiste à Paris.
Est-ce que la réforme 100% santé dentaire a changé le rapport des patients aux soins bucco-dentaires ? Consultent-ils plus volontiers ?

Dans mon cabinet, je ne vois pas de changements particuliers. Et d’ailleurs, les confrères que je fréquente font le même constat. En revanche, cette réforme semble pousser certains patients qui n’allaient pas consulter, à se rendre dans des centres dentaires, mais avec comme corollaire de ne pas pouvoir choisir leur praticien… Rappelons aussi que ces centres dentaires ne sont pas sous le contrôle du Conseil de l’Ordre…

Outre la technicité qu’elle suppose, la dentisterie c’est un challenge physiologique, économique et relationnel… Avec une nécessaire forte dose d’empathie.

Il est vrai que les patients seront plus observants si une relation de confiance s’installe avec un praticien. Mais reste la question du coût… Comment proposer des soins conformes aux besoins des patients tout en tenant compte de leurs réalités sociales et économiques ?

C’est la question fondamentale ! Pour qu’une relation pérenne s’installe entre un patient et un chirurgien-dentiste, il faut une double motivation. Le praticien face aux besoins d’un patient, ainsi qu’à ses limites économiques, peut consentir à un effort plus ou moins important. Mais pour cela, il faut aussi que son patient soit prêt à s’impliquer dans son plan de traitement, à bien en comprendre les tenants et aboutissants pour bien le suivre, à s’obliger également à une bonne hygiène bucco-dentaire. En réalité, la vraie réussite, c’est quand nous arrivons à débuter un plan d’action thérapeutique… Et à le mener à son terme ! Outre la technicité qu’elle suppose, la dentisterie c’est un challenge physiologique, économique et relationnel… Avec une nécessaire forte dose d’empathie.
Reste que près de 17 % des Français renoncent à des soins dentaires pour des raisons financières…

Dans notre métier, il y a toujours plusieurs façons de prodiguer des soins. En fonction du temps passé, des matériaux choisis, de la technique retenue… il y aura toujours une alternative pour le patient. Le rôle du chirurgien-dentiste est donc de mettre en œuvre le plan de traitement approprié en fonction des besoins de son patient. Plus que le résultat thérapeutique, ce que je recherche, c’est le maintien de la relation de confiance avec mes patients, quitte à entreprendre des actions thérapeutiques à types de compromis. Par exemple, il est inutile d’imposer un rendez-vous long à une personne qui ne va pas le supporter, ou encore de proposer un plan de traitement au long cours à une personne impatiente qui sait qu’elle n’ira pas au bout de la démarche. Il importe de bien écouter et de bien informer, de s’inscrire dans une approche éclairée…
Comment justement gérer le consentement éclairé auprès des patients ?

Généralement, cela relève de l’expérience mais aussi de la bonne volonté ! Dans le pire des cas, même si je ne trouve pas de terrain d’entente avec mon patient, le fait de l’avoir informé sur son état de santé bucco-dentaire en lui donnant des éléments qu’il n’avait pas en arrivant à mon cabinet, est déjà une petite victoire. Dans le domaine de la santé, on ne devrait pas avoir à chercher un prix. C’est pourquoi, si le préalable est le « zéro reste à charge », il y a peu de chances d’aboutir à des résultats satisfaisants et fiables sur la durée. La motivation première doit être de se soigner le mieux possible et d’en être convaincu via les données et les discours professionnels…
Revenons, sur le zéro reste-à-charge voulu par la réforme, n’est-ce pas là un moyen de faire revenir les patients dans les cabinets dentaires ?

Encore une fois, tout va dépendre des actes et des matériaux. En dehors des « paniers » pris en charge, restent quand même des prestations médico-dentaires qui ne sont pas incluses car dites « hors nomenclature » alors même qu’il s’agit de soins importants qui ne sont ni rares, ni inutiles… Prenez la parodontologie, par exemple : cette spécialité concerne pratiquement toute la population adulte, et pourtant, elle n’est pas prise en charge… Mais l’on pourrait tout aussi bien parler de l’implantologie ou encore de l’occlusodontie qui ne sont pas plus remboursées…

En cas de litige ou de mauvais traitement, il est très complexe de se retourner contre la clinique située à l’étranger, en dehors de notre champ réglementaire et législatif.

Par peur du budget, certains patients vont parfois aller chercher des soins à l’étranger. Cela représente-t-il un risque ?

Il y a deux écoles avec d’un côté des patients satisfaits de leurs soins réalisés à l’étranger, mais de l’autre des patients qui reviennent au cabinet français parce que finalement, ils auront eu des problèmes à leur retour en France… Se pose aussi la question du suivi, comme d’ailleurs dans n’importe quel centre dentaire… En outre, en cas de litige ou de mauvais traitement, il est très complexe de se retourner contre la clinique située à l’étranger, en dehors de notre champ réglementaire et législatif.

*Le Dr Abbou n’étant ni représentant syndical, ni représentant ordinal, il tient à préciser que ses propos n’engagent que lui.

Invité
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Messagepar Invité » mar. 15 juin 2021 07:48

Qui est Prothalia ?

COMMUNIQUE DE PRESSE du 26 mai 2021 – A compter du 1er juin 2021, Prothalia propose à ses clients de remplacer, sans surcoût, le Chrome-Cobalt par du Titane dans les prothèses dentaires (amovibles et inamovibles), ce qui constitue une première en France. Suite au classement du Cobalt par l’Union Européenne comme produit cancérigène, Prothalia, laboratoire leader en prothèses dentaires, a travaillé et développé une alternative viable.

L’alliage de Chrome-Cobalt est utilisé en prothèses dentaires depuis de nombreuses années. Le 18 février 2020, l’Union Européenne a classé le Cobalt CMR1b, c’est-à-dire, Cancérogènes, Mutagènes ou toxiques pour la Reproduction. Parallèlement, le nouveau règlement européen pour les dispositifs médicaux (2017/745) entre définitivement en application ce mardi 26 mai 2021 dans toute l’Europe. Ce règlement interdit l’utilisation de produits classés d’ici 2025. Cependant, dès aujourd’hui, il y a une obligation d’information des patients.

Prothalia, leader en prothèses dentaires, a anticipé et a lancé en 2020, un grand projet de R&D pour trouver une alternative. En tenant compte des règlementations et de la convention dentaire, Prothalia a fait le choix du Titane. Ce métal est naturellement biocompatible et est déjà utilisé pour les implants dentaires, mais aussi largement dans le domaine des prothèses orthopédiques. Cependant, en 2020, les prothèses Titane sont bien plus onéreuses que leurs équivalentes Chrome-Cobalt.

Ce projet de R&D a été partiellement financé par le plan de relance du gouvernement (pour l’acquisition d’une nouvelle machine) et le fonds de développement de SSAM (pour les prestations de R&D), que Prothalia remercie vivement.

Après plusieurs mois de R&D, Prothalia a réussi son défi : produire des prothèses en Titane sans surcoût par rapport au Chrome-Cobalt. Tout en améliorant la santé des patients, le projet présente techniquement et économiquement une avancée décisive. C’est pourquoi, à compter du 1er juin 2021, Prothalia propose à ses clients les prothèses Titane au même tarif que les prothèses Chrome-Cobalt.

Protho 88 .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Messagepar Protho 88 . » lun. 28 juin 2021 14:01

Extraordinaires progrès techniques qui peuvent faire couler les prothos titanesques . :dash1:
Il n' est pas content le petit prothésistes dans son petit labo ? :dance2:
Maréchal nous voila ...... Je me marre !
:haha:

Hervé Maréchal . ( Courriel du jour ).

Bonjour Mr Morin, mes félicitations pour votre nouvelle élection.
Je vous écris sans beaucoup d’illusions mais il ne sera pas dit que je n’aurai pas tout fait pour sauver mon entreprise.
J’ai créé seul, il y a 25 ans, un laboratoire de prothèses dentaires qui est composé aujourd’hui d’une équipe formidable de 25 collaborateurs. Nous avons développé un concept d’entreprise basé sur un fonctionnement collaboratif qui répond parfaitement aux exigences de notre métier. En 5 ans, nous sommes passé de 7 à 25 et envisageons de grandir encore grâce à un ambitieux projet immobilier sur le plateau de Caux. Nous sommes heureux et fiers d’avoir pu développer un bel outil qui fait vivre 25 familles en secteur central au niveau du département, et rural.
Si le Covid ne nous a pas tué, internet le fera sans doute sous peu. L’évolution des besoins numériques, en particulier dans notre secteur, nous impose l’utilisation de la fibre. Depuis plusieurs semaines, notre production s’effondre à cause d’un défaut de connection. Le département par le biais de Seine Maritime Numérique est en cours de développement. Nous serons loin dans les délais sur le site de l’entreprise à Gremonville, puisqu’il est prévu la fibre mutualisée pour le 2 trimestre 2022 ( autant dire fin d’année 2022), et 2024 pour des solutions pro, disons 2025…
Nous ne serons sans doute plus là pour le voir. Les systèmes informatiques avec lesquels nous travaillons ne fonctionnent plus qu’en connection et synchronisation distante, et avec une adsl plombée de 3 lignes de téléphone (merci Orange), plus rien ne sort. Voilà des semaines que je cherche un endroit où migrer provisoirement notre service informatique. Seul un ami sur Rouen nous héberge provisoirement. Mes collaborateurs font la navette chaque jour pour préparer et gérer le travail qui bouge sans arrêt. Difficile d’être réactif, proactif, efficace, voire managérialement pertinent dans ces conditions.
Tous les locaux que je trouve en location ne sont pas raccordés, le peu que j’arrive à trouver… où plutôt le sont ils, mais pas raccordables, délais administratifs obligent…
C’est une bouteille à la mer de plus que j’envoie, après avoir tenté la Com Com, le département, la CCI, et j’en passe… je ne sais plus que faire.
Si vous êtes arrivé au bout de ce message, je vous remercie de l’avoir lu. Bonne journée

#hervemorin #regionnormandie #departementseinemaritime #medit #teamMedit #3shape

La Grosse Bertha .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Messagepar La Grosse Bertha . » lun. 12 juil. 2021 05:18


Ben ben .
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Re: Progrès techniques et prostitutions prothétiques !

Messagepar Ben ben . » jeu. 15 juil. 2021 08:50

Petit dialogue avec de braves gens qui donnent des cours à des dentistes, des assistantes dentaires et des prothésistes dentaires , ils n'ont pas encore compris dans quel état de dépendance sont le prothésistes dentaires !
( Feel Dentaire(Formation)
Une formation dédiée aux chirurgiens-dentistes et prothésistes dentaires dans le domaine de la CFAO. )

Ma dernière réponse à était censurée , la voici :
Partage des connaissances mais pas de partage du monopole .



Michel Ben Haïm
Est ce que se sont des prothésistes qui travaillent en bouche ?

· Répondre
· 1 j

Feel Dentaire
Nous recevons souvent les équipes praticiens-prothésistes . Chacun dans sa partie et tous au diapason pour avoir un langage commun . Idem pour les assistantes qui font le trait d’union . Donc non le prothésiste ne travaille pas en bouche mais comprends tout de la clinique et le praticien comprend tout du labo pour que chacun saisissent les contraintes de l’autre .
2

· Répondre
· 1 j

Michel Ben Haïm
Merci pour votre réponse ! Il serait bien aussi que les dentistes fassent un tour dans les labos voir comment se fabriquent les prothèses .... votre action me conforte dans la vision du prothésiste qui devrait un paramédical et non artisan !

· Répondre
· 1 j · Modifié

Feel Dentaire
Michel Ben Haïm parfaitement d’accord !
D’où nous faisons les formations dans le labo.

· Répondre
· 1 j

Michel Ben Haïm
Ben voui ..... c'est bien là le problème .... petit partage de connaissances ...... mais pas de partage du monopole ..... que les subalternes la ferment ....

· Répondre
· 1 j

Feel Dentaire
Michel Ben Haïm Vous exprimez ici une frustration qui peut s’entendre mais qui n’est pas partagée par les gens que nous rencontrons ni par notre expérience . On bâtit l’avenir ensemble . Les relations dentistes - prothésistes ont largement évoluées . Le digital y contribue . Passez nous voir à l’occasion .

· Répondre
· 1 j

Michel Ben Haïm
Feel Dentaire Pour être frustré il aurait fallut que je ne réalise mon désir professionnel, ce n'est pas le cas, j'ai exercé librement pendant 36 ans sans être au service des donneurs d'ordres ! Vous dites que vous bâtissez l'avenir ensemble ! Quel avenir ? Celui ou un prothésiste dentaire n'aura plus à se vendre ? La profession de prothésiste et son marché sont captifs, que vous le vouliez ou non

· Répondre
· 1 j

Michel Ben Haïm Vous exprimez ici une frustration qui peut s’entendre mais qui n’est pas partagée par les gens que nous rencontrons ni par notre expérience . On bâtit l’avenir ensemble . Les relations dentistes - prothésistes ont largement évoluées . Le digital y contribue . Passez nous voir à l’occasion .

Finalement chui viré de cette page ...... ce qui confirme bien le pouvoir du monopole dans toute la famille dentaire .... sauf chez nous bien entendu !


[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable
[phpBB Debug] PHP Warning: in file [ROOT]/vendor/twig/twig/lib/Twig/Extension/Core.php on line 1266: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable

Retourner vers « Prothésiste dentaire »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités